Catégories
Journal personnel

3 jours avant

3 jours avant quoi ? Le 19 octobre. Date du premier anniversaire de mon déménagement. Certaine et certain s’en rappellent et je leur suis reconnaissant au possible.

J’ai peur et c’est ébloui par le soleil qui se permet de passer entre l’Eucalyptus et les maisons à droite du tableau que j’essaye de vous faire mon rapport sur l’état actuel du monde.

Un nuage vient, on est à Brest fr, c’est encore plus beau, on dirait un truc des évangiles, je ne suis pas religieux pour un sou, lol, pour un sou »s » ça prends un s ou pas, je ne suis pas fric, argent, monnaie, tout ces trucs là.

Les enceintes diffusent du Pink Floyd. Je suis dans mon élément.

La Lutte redemande des croquettes.

Le soleil n’en finit pas de se coucher, c’est trop beau, il faut faire exister ce personnage, Chômeur qui va sauver le Monde.

La Lutte assise sage sur une chaise dans le coin cuisine attend patiemment que je quitte le coin bureau, me regardant fixement, sûre de son pouvoir.

Finalement elle obtient, comme toujours, sa cuillerée de croquettes. Juste une remarque, demain j’essaye de lui faire manger de la courgette, en plus des croquettes !

Catégories
Journal personnel

C’est comme si mon vœux était exaucé

Il y a un an et des poussières je ne m’y attendais pas encore. J’étais très malheureux et me morfondais au quatrième d’une mini barre d’HLM à Ponta.

Dans quelques jours, le 19, ce sera l’anniversaire de celui où j’ai reçu une missive qui m’a surpris. Le bailleur social, mon hébergeur, me dit m’avoir alloué un logement dans le seul endroit demandé: Le Relecq-Kerhuon. Pour celles et ceux qui connaissent les files d’attentes interminables des logements sociaux, elles ils comprendront ma chance, car ne demander qu’un endroit ça n’était pas gagné.

J’essayais donc d’écrire, enfermé dans la cité, comment dire, confiné avant l’heure dans mon appart par le chômage depuis des années. Rejeté, gommé du Monde, et voilà que l’information salvatrice tombe sous la forme d’une lettre du bailleur social.

Je suis l’heureux futur locataire d’un appart près de la plage brestoise du Moulin Blanc en la commune du Relecq-Kerhuon (pas facile à écrire). Enfin, si j’accepte. D’une ni deux me voila en un coup de vélo à assistance électrique à essayer de voir l’endroit de l’extérieur.1ère vision de L'Appartelier II

Puis c’est la visite avec le gardien. Je suis complètement ébloui par la vue à travers un mur entièrement vitré d’un paysage libérateur de ce qui m’entourait jusque là, et que pourtant je trouvais pas mal, mais là, c’est l’apothéose, le nirvana. Le futur L'Appartatelier II

J’allai déménager et L’Appartatelier II remplacer L’Appartatelier I. On allait voir ce qu’on allait voir.