Catégories
Journal de travail

Appartatelier II jeudi 26 décembre 2019

Bonne résistance à l’ennemi aujourd’hui.

La technique est de faire le mort, dira t’on. Dès qu’il se présente dans mon esprit je m’allonge sur le canapé. La relaxation couchée, la lecture couchée, l’écriture couchée, tout cela m’aide à défendre la position.

À l’heure de midi, en rentrant d’une réunion de travail du matin, je me suis allongé devant la grande fenêtre et ai attendu le soir. Le soleil s’était couché depuis 3 heures quand je me suis levé pour manger et boire … de l’eau 🙂

Catégories
Journal de travail

Appartatelier II mercredi 25 décembre 2019

« L’ennemi est là, liquide, difficile à saisir. Aujourd’hui je ne l’ai pas vu, et pour cause, hier il m’a terrassé. ».

Phrase postée hier sur ce site, sous une photo de la mer de nuit. Un assemblage prêtant à confusion. L’ennemi n’est pas la mer. L’ennemi est un mal qui m’empoisonne depuis très longtemps. Depuis un temps si long qu’il m’a fait oublier la première fois où l’ennemi a pénétré mon organisme. Les traces du viol se sont effacées de ma mémoire.

Sa technique pour m’amener à le remettre en moi ? M’angoisser. Me triturer le cerveau. Comment ? Ho ! les scientifiques ont quelques pistes.