Catégories
Journal de travail

Appartatelier II, mardi 11 novembre 2019 Brest

Je suis sûre qu’il y a un chat dehors !
À chaque fois que je rentre dans la salle de vie il me regarde derrière la fenêtre.
Je traverse alors la pièce de mon pas félin, enrobé, tout doucement, il fait de même sur le balcon !
Quand j’arrive près de lui il disparaît! Chat alors !
L’humain m’explique que c’est moi, mon reflet. J’y comprends rien.

En parlant de l’humain, il prend son temps pour s’installer.
La chambre est encore pleine de cartons !
Il m’a avoué que les autres humains le surnommaient « 2 de tension », lol
Il n’y a qu’à moi que ça arrive, de tomber sur ce genre d’énergumène !
Mais il est très gentil 🙂

Ce coup ci, c’est vrai, la nouvelle habitation est très bien.
Il y a juste ce chat qui me reluque de l’extérieur.
Il me veut quoi ce matou, je suis stérilisée, pfffffff!
Mais quand j’écoute les confidences de l’humain…
Il n’y a pas que les chats que ça travaille !

Bon, cette fois ci c’est parti, je vous écris souvent, enfin plus.
Pourvu que le 2 de tension ne soit pas contagieux !

Lutte, la chatte noire du Moulin Blanc

Catégories
Journal de travail

Appartatelier II, le lundi 28 octobre 2019

Miaou les chattes et les chats,

pas de jardin, enfin si mais au rez de chaussée, que je vois du balcon du nouvel Appartatelier au premier, d’où le Appartatelier II. De l’avis de mon humain nous passons du XIXème au XXIème siècle. Jamais eu un confort comme celui là. Du haut standing pour pauvre !

Personnellement je mange moins et je dors plus. Il doit y avoir de bonnes ondes, contrairement à Appartatelier I. Je crois que je perds du poids, je me désarrondis.

Il m’appelle Lutte du Moulin Blanc maintenant, et dit que ça n’a rien à voir avec Lutte de Ponta, que j’étais avant. L’humain rigole car Lutte Du Moulin Blanc, LDMB, ça rappelle LDMH, mais je ne saisis pas ce qu’il trouve là dedans.

Toujours en rigolant il a posé une tête de mort sous sa lampe de bureau. Ce nouvel appartement lui fait de drôles d’idées. Déjà que ça n’était pas folichon avant !

Je retourne dormir, bisoumiaou les chat-te-s