Catégories
Journal de travail MonoLog du chômeur

Suite du prologue…

 » Ce texte se veut autopsychiatrisant. Il vise à me guérir d’un état que je ne pourrai définir seulement au point final. En imaginant un personnage et en m’imposant comme contrainte d’écriture de vivre sa vie en réalité, et non pas seulement en imagination.

Depuis longtemps, dès la sortie de l’enfance, aux premières prises de conscience, je souffre de quelque chose, mais de quoi ?

Un mal être m’envahit souvent. Je recours alors à des pratiques qui sur le moment me semblent capables de le faire disparaître, mais qui souvent me sont néfastes.

Le récit qui suit est l’histoire d’un homme qui est lui aussi à la recherche d’une solution au mal être qui l’envahit, mais qui lui pense que ça vient des autres, enfin de certains autres.

Contrairement à moi il sera capable de changer son comportement. Sauf que comme je m’oblige à vivre sa vie avant de l’écrire je serai de fait moi aussi guéri.

Puisse cette histoire que je vais maintenant inventer me sauver. « 

Catégories
Journal de travail MonoLog du chômeur

Une idée de prologue

Mais juste une idée alors, car il n’est point question de dévoiler (spoiler pour ceux qui parlent anglais) le texte, qui n’est d’ailleurs même pas encore écrit !

« Ce texte se veut autopsychiatrisant. Il vise à me guérir d’un état que je ne pourrais définir seulement au point final. En imaginant un personnage et en m’imposant comme contrainte d’écriture de vivre sa vie en réalité, et non pas seulement en imagination.

Depuis longtemps, dès la sortie de l’enfance, aux premières prise de consciences, je souffre de quelque chose, mais quoi ? »