Appartatelier 2, jour 1

Bonjour Le Monde !

Si maintenant nous sommes dans l’Appartatelier 2, c’est qu’avant nous étions dans l’Appartatelier 1:-). Un jour peut-être parlerai je du premier projet, le brouillon de celui ci.

Il est 3:44 du matin, suis tombé du lit, me suis levé pour noter une idée d’écriture.

« Et si son histoire finissait bien ! »

En une phrase c’est : « Un homme sur son lit regarde son smartphone et croyant mourir voit passer sa vie tout en cherchant sur internet ce qui se passait pendant celle-ci, se critiquant lui et son époque, de sa naissance à la retraite, décidant finalement qu’il sera une belle personne au moment du point final. »

Développé en un paragraphe ça donne : « Au début ce personnage allongé sur son lit se voit mourir tout en regardant la projection de l’écran de son smartphone, agrandit au format cinéma, sur le mur blanc de la chambre. Il se raconte le film de sa vie en cherchant sur internet ce qui se passait autour de lui pendant le déroulement de celle ci, apportant la critique à ses actes et décisions, ainsi qu’un jugement sur l’époque. Il laisse ainsi remonter les souvenirs du petit enfant, de l’enfant, de l’adolescent, du jeune adulte, de l’adulte et enfin du « jeune » retraité. À la fin de la plongée dans son passé il retrouve son présent d’homme perdu au début de la retraite. Il décide de devenir une belle personne, soucieuse de son âme, son esprit, son corps, de l’environnement et des autres êtres vivants, avant le point final.

Ce texte pourrait être écrit par chaque être humain et serait à chaque fois différent, unique. Une invitation à l’écriture ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *