Catégories
Journal personnel

C’est comme si mon vœux était exaucé

Il y a un an et des poussières je ne m’y attendais pas encore. J’étais très malheureux et me morfondais au quatrième d’une mini barre d’HLM à Ponta.

Dans quelques jours, le 19, ce sera l’anniversaire de celui où j’ai reçu une missive qui m’a surpris. Le bailleur social, mon hébergeur, me dit m’avoir alloué un logement dans le seul endroit demandé: Le Relecq-Kerhuon. Pour celles et ceux qui connaissent les files d’attentes interminables des logements sociaux, elles ils comprendront ma chance, car ne demander qu’un endroit ça n’était pas gagné.

J’essayais donc d’écrire, enfermé dans la cité, comment dire, confiné avant l’heure dans mon appart par le chômage depuis des années. Rejeté, gommé du Monde, et voilà que l’information salvatrice tombe sous la forme d’une lettre du bailleur social.

Je suis l’heureux futur locataire d’un appart près de la plage brestoise du Moulin Blanc en la commune du Relecq-Kerhuon (pas facile à écrire). Enfin, si j’accepte. D’une ni deux me voila en un coup de vélo à assistance électrique à essayer de voir l’endroit de l’extérieur.1ère vision de L'Appartelier II

Puis c’est la visite avec le gardien. Je suis complètement ébloui par la vue à travers un mur entièrement vitré d’un paysage libérateur de ce qui m’entourait jusque là, et que pourtant je trouvais pas mal, mais là, c’est l’apothéose, le nirvana. Le futur L'Appartatelier II

J’allai déménager et L’Appartatelier II remplacer L’Appartatelier I. On allait voir ce qu’on allait voir.

2 réponses sur « C’est comme si mon vœux était exaucé »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.