Par quel bout commencer ?!

De prime abord l’inspiration n’est pas une chose contrôlable. Si ça ne vient pas, ça ne vient pas, si ça vient, ça vient.

Quels seraient les conditions ou les moyens de la favoriser?

La première chose est de prendre conscience de son existence comme d’une forme d’intelligence particulière et de la travailler quotidiennement.

La deuxième chose de ne pas penser qu’à ça et de vaquer à ses occupations en se laissant surprendre par elle. Imaginons qu’elle travaille en arrière plan de l’activité en cours. Il s’agit donc de lui laisser la possibilité de prendre le contrôle des idées quand elle le veut, en priorité sur tout. J’ai bien dit sur tout.

Avoir un moyen de noter ce qui souvent surgit à la surface du cortex et disparaît en général très vite.

Une fois l’outil de travail mis en place il faut le nourrir. Apprendre de nouvelles choses, rencontrer de nouvelles personnes, sortir de la routine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.