Avenirs 20370101

L’affichage des données corporelles dans ses lunettes à réalité augmentée indiquait qu’il avait très peu marché depuis le matin, 8 minutes en tout, tandis que sa nutrition et ses temps de repos/sommeil étaient moyens, pas de quoi s’affoler.

Son travail d’écriture, assis derrière une table, n’avait aucune chance d’augmenter le nombre de ses pas, l’information sur laquelle était basée la distance parcourue.

Il aurait bien voulu sortir, mais la pollution extérieure qui régnait au niveau de la ville de Brest en cet fin d’après midi du jour de l’an 2037 ne le permettait pas.

Le compteur de mots écrits, lui, avançait. Il avait bon espoir de finir un petit texte et de se faire plaisir.

L’activité physique étant nécessaire, sous peine de voir son corps s’atrophier, et ne plus pouvoir quitter la position assise, il fallait une solution. Aussi l’appartement était il meublé de façon à permettre autant que faire ce peut, la marche.

Sortir se dépenser physiquement à l’extérieur était devenu impossible, même pour cette ville côtière anciennement balayée par les vents de l’océan Atlantique. La pollution due à l’activité humaine avait fini par envahir l’atmosphère de la terre en totalité.

Chef, mon Windows a planté, je fais quoi? (Ilian Amar)

Source: http://blogs.mediapart.fr/ilian-amar/blog/171216/chef-mon-windows-plante-je-fais-quoi?utm_source=global&utm_medium=social&utm_campaign=SharingApp&xtor

Chef, mon Windows a planté, je fais quoi?

17 DÉCEMBRE 2016 | PAR ILIAN AMAR

Décidément, ce gouvernement ne nous aura rien épargné! Voici que Le Drian, membre du dernier carré des Hollandistes purs et durs nous annonce une « cyber-armée », véritable quatrième composante de la défense nationale, composée de 3200 « experts » chargés de nous défendre en cas de cyber-attaque! C’est cyber-impressionnant, non?

Décidément, ce gouvernement ne nous aura rien épargné!

Voici que Le Drian, membre du dernier carré des Hollandistes purs et durs nous annonce une « cyber-armée », véritable quatrième composante de la défense nationale, composée de 3200 « experts » chargés de nous défendre en cas de cyber-attaque!

C’est cyber-impressionnant, non?

Ou alors c’est cyber-ridicule! Ou cyber-scandaleux, selon les goûts!

Petit rappel: l’armée française a signé un contrat quadriennal exclusif avec Microsoft en 2009, sous le feu des critiques. Opacité du contrat, coût vertigineux, piètre qualité des logiciels Microsoft, existence de portes dérobées, mise sous tutelle de la défense nationale qui se retrouve pieds et pongs liés par une entreprise privée américaine qui collabore depuis toujours avec le gouvernement américain, collaboration au programme Prism de la NSA, les raisons de ne pas choisir Microsoft ont été pointées par de nombreux spécialistes. Rien n’y a fait!

2013, fin du contrat signé par le pouvoir Sarkozyste. Que croyez-vous qu’il arriva? Le contrat fut illico renouvelé jusqu’en 2017, sans appel d’offres et toujours dans l’opacité la plus totale. A tel point que même la télévision s’est emparé du scandale grâce à l’émission Cash Investigation.

Ce reportage fait la démonstration en direct de l’extrême vulnérabilité des ordinateurs sous Windows (démonstration effectuée par un enseignant spécialiste de sécurité informatique et lui-même ancien militaire!). Le reportage nous présente ensuite le vice-amiral Coustillière, officier général de la cyber-défense, et qui tient des propos totalement hallucinants et irresponsables:

« Je m’en fous de ce débat-là. C’est un débat qui a plus de 4 ou 5 ans⁠ ce truc. Pour moi c’est un débat d’informaticiens, c’est un débat qui est dépassé ».

Enfin, un représentant de Microsoft se veut rassurant en expliquant qu’il existe un accord secret de sécurité entre MS et l’État et que donc tout va bien!

Depuis, l’April a demandé en vain la publication de « l’accord de sécurité » signé entre Microsoft et l’État dont se vante le répresentant de Microsoft dans le reportage. En parallèle, deux parlementaires demandent au ministre de la Défense de faire œuvre de transparence sur l’ « Open Bar » souscrit auprès de Microsoft.

C’est donc dans ce contexte délirant que Le Drian annonce la création de son armée de cyber-experts! Comme si de vrais cyber-experts pouvaient sérieusement envisager de travailler avec des ordinateurs Microsoft!

C’est un peu comme si l’armée de l’air s’équipait de cerf-volants, l’armée de terre de tongs, et la marine de … pédalos! (ooops!)

J-Y Le Drian © Par Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons – cc-by-sa-3.0

Passons sur le fait que ce contrat est signé en Irlande, dans un paradis fiscal, donc, et revenons à Le Drian.

Le Drian, ministre de la défense nationale à mi-temps en pleine période d’état d’urgence renforcé (puisqu’il a le droit de déroger à la règle de non-cumul des mandats et qu’il est donc toujours président de la région Bretagne) n’a pas oublié sa chère région: comme par hasard, tous ces nouveaux « experts » seront basés en … Bretagne! Elle est pas belle la vie?

Ils ont peut-être des chapeaux ronds les Bretons, mais il y a quelque chose qui tourne pas rond en France.

Bruno Menan, membre de l’APRIL

Licence Creative Commons