Oups ! Les idées fusent !

Oups ! Les idées fusent. Attraper les meilleures avec quel filet?

Vite, vite. L’heure d’édition approche sur le torrent des minutes. Rien n’est écrit.

Heureusement il s’agit de ce billet et non pas du roman que je désire écrire. Pour ce dernier l’heure d’édition approche sur le fleuve des jours, des semaines, des mois, des … saisons. Il y a le temps.

Ha! C’est bon ça, les saisons. J’étais bloqué par le choix de découper le texte en mois.

Reprenons. La fin du texte est recopiée à son début. Il se déroule du 2 janvier 2018 au 2 janvier 2019. 12 chapitres portent le nom des mois. Là, j’ai du mal à imaginer un récit rythmé par les mois. C’est très artificiel les mois.

Vient s’ajouter les saisons et je sens une ouverture de la boîte à idées. Il s’agit maintenant de raconter une année de la vie d’un chômeur sous la forme d’un monologue. Année qui s’achèvera dans de meilleures conditions qu’à son début. Une sortie du trou.

C’est bien ça, les saisons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *