MonoLog d’un chômeur, nième essai. 2ème. Clap!

La sonnerie de la pause de 10h le trouva en plein travail, ou plutôt le trouva en pleine activité. Le mot travail ne s’appliquant plus à autre chose qu’aux occupations rémunérées.

Il essaya de faire une phrase dans son esprit pour décrire cette constatation qu’il faisait depuis son adolescence. Quelques personnes avaient rempli le mot travail de façon à en faire une arme idéologique.

À 10h02, en redémarrant, la ventilation qui s’était arrêté à 7h02, effaça le sourire apparu sur ses lèvres au moment où il écrivait enfin. Signaler le problème au bailleur social qui le logeait devenait urgent.

Le bruit des moteurs et celui de l’air aspiré produisaient un vacarme déstabilisant empêchant d’écrire en journée. La nuit c’est celui d’une cavitation dans les tuyaux du chauffage collectif qui nuisait fortement au sommeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *