MonoLog du Chômeur page 1

La chatte noire n’en a cure et regarde son programme d’information en continu par la grande fenêtre de la salle
La chatte noire n’en a cure et regarde son programme d’information en continu par la grande fenêtre de la salle

Dimanche 14 mai 2017

Pendant qu’il démarre sa journée dans la tranquillité de l’appartement à Brest, le nouveau président de la république française croise l’ancien sur le tapis rouge de l’Élysée parisien. Difficile pour lui d’admettre la légitimité imposée du personnage. Difficile surtout de ne pas s’inquiéter de son propre sort. Il lui fait peur. Les gens qui l’ont rencontré le disent intelligent. Déjà « le programme » est remplacé par «Le Projet» et il n’y a plus de promesses à tenir!

La chatte noire n’en a cure et regarde son programme d’information en continu par la grande fenêtre de la salle. Un couple de pies a élu un arbre en bordure du parc de jeux sous la baie vitrée pour y nicher et fait le spectacle, le combat est aérien. Un chien impatiente sa jeune humaine qui trouve la parade en le prenant dans les bras pour le ramener à la maison.

Le tapis rouge du palais parisien précède de deux jours celui de la croisette cannoise, les deux foulés par d’immenses égos. La société du spectacle, un temps nommée ainsi par une pensée puissante, atteignait un nouveau pic d’audience en ce mois de mai 2017.

Tout en suivant la prise du pouvoir se déroulant à la capitale sur l’écran du smartphone, il tente, sur celui de l’ordinateur portable posé sur la table de la salle, de lister les prénoms de celles et ceux avec qui il va jouer dans une pièce, pour la première fois de sa vie, dans neuf mois. Sa hantise est le manque de mémoire. Déjà à l’école la récitation était sa bête noire et ses doigts se souviennent douloureusement des coups de règles de la maîtresse, vieille fille.

1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *