Le théâtre, une rencontre trop tardive, reprise de l’écriture.

Au 25 juillet 2017 c’est encore à la non finition des actions commencées que l’on assiste.

Décidément c’est ma caractéristique principale: « ne finit jamais ce qu’il commence ». C’est une incapacité handicapante. Cela doit avoir un nom en psychologie ?

Pour la millionième fois je décide de m’y mettre. Le but est de finir les actions entreprises. Facile pour certain, difficile voire impossible pour d’autres.

L’idée c’est d’activer tout à la fois, la tête et les muscles. Les volontés spirituelles et physiques s’épaulant. Sommeil, nutrition, activité physique,  gestion du stress, production d’endorphine, écriture, jardinage, amitié, amour…

Pour ce qui est de devenir acteur de théâtre, je ne me sens pas de taille, c’est en sursis, on verra en septembre.

J’essaye de relancer le texte titré ‘Le MonoLog du Chômeur. »

Une réflexion sur « Le théâtre, une rencontre trop tardive, reprise de l’écriture. »

  1. Tu ne peux pas envisager faire juste un pause et reprendre dans quelques temps ? Même si tu rates quelques séances, cela ne fera pas de toi un mauvais acteur, non ? Amitiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *