Avenirs 20370112

Se penchant sur lui elle caressa les longs cheveux où le blanc se mêlait au noir, la main s’arrêtant sur la nuque lui effleura les lèvres des siennes et vivement fila vers la cuisine.

« Attends, j’arrive, je ne comprends pas ce que tu dis avec le bruit de la bouilloire et Luttes qui me parle. » Lui cria t’elle. « Je t’apporte un café. »

Elles arrivèrent dans la salle du même pas souple et silencieux. La fine chatte noire grimpa sur son arbre et s’installa pour les observer de ses yeux verts énigmatiques. La femme s’assit dans un fauteuil et non pas à côté de lui, il fallait le laisser parler d’abord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *